« nous étions persuadés qu’il allait nous frapper ». J.Paul, aide-soignant en centre hospitalier

Nous entendons souvent ces remarques lors de témoignages de personnels chargés d’accompagner des publics difficiles. L’expérience, l’observation aiguisent ce sens de l’intuition.

Cette capacité à sentir que celui qui vous fait face va passer à l’acte. Très souvent, durant nos formations, nous rappelons la phrase de Marek ALTER : « la violence physique commence lorsque les mots cessent ». En effet, on remarque très souvent cette coupure de parole avant que surviennent les coups. Il est très difficile pour l’humain de parler et frapper simultanément*. Cet item qui est l’absence de parole, de son, serait-il unique ? Non.

*Bien entendu, après le premier coup donné, les mots, cris, insultes reprennent bien souvent.

Certains combattants, spécialistes du combat expliquent de manière empirique certains points clés intéressants. Dans cet extrait de vidéo (source GREG-MMA), ce spécialiste tchéchène, habitué au combat de rue, entre-autre, explique à GREG comment il distingue celui dont la frappe est potentiellement dangereuse ou non.

Pour des raisons de confidentialité YouTube a besoin de votre autorisation pour charger. Pour plus de détails, veuillez consulter nos Politique de confidentialité.
J'accepte

C’est ce que nous avons découvert lors de nos différentes rencontres. Tout d’abord auprès de services spécialisés israélien, qui sont en pointe dans l’identification de comportements malveillants. Les études scientifiques, l’expérience de ce pays habitué depuis longtemps à faire face aux conflits et au terrorisme, ont amené à créer un référentiel d’éléments d’observations pouvant être mis en œuvre par tout opérateur de terrain.

En France, si le métier de profiler reste dans le champ des séries télévisées, les services de la police nationale ont mis en place une méthode simple, pragmatique d’identification des comportements pouvant être hostiles voire violents. C’est notre ami, le commandant Eric HENRION, formateur reconnu sur le sujet qui a mis en place un outil simple d’identification du passage à l’acte : IRMA-FISC.

Oui, aujourd’hui, il existe un tableau de bord qui annonce l’imminence d’un passage à l’acte. La méthode d’enseignement de gestion des situations difficiles GESIVI, destinée aux personnels du médicosocial, de l’éducation spécialisée, du secours à personne, et de toutes celles et ceux qui ont la mission d’accueillir, accompagner et venir en aide aux personnes pouvant être agressives, a adopté ce dispositif d’identification.

Une formation d’une journée est prévue le 1er juillet 2022 à Alès (30100).

Elle sera animée par le commandant de police, Eric HENRION, spécialiste du sujet.

Une visio-conférence est prévue pour le 5 mai, n’hésitez pas à vous inscrire au webinaire de présentation de la formation ! 

Vous souhaitez être tenus informés ou connaitre les tarifs, contactez nous:  info@gesivi.fr